Le français à Montréal

Chronique d’une erreur informatique

Au mois d’août 2017, Statistique Canada, l’agence du gouvernement fédéral canadien qui a pour mandat de faire la collecte et la compilation de statistiques sur le Canada et ses habitants, a annoncé que l’utilisation du français à Montréal était en baisse. En effet, on apprenait que la proportion de montréalais parlant uniquement le français aurait diminué de 1,2 %.

Cette nouvelle a créé une commotion dans la sphère publique. Tous les médias en parlaient et plusieurs politiciens y avaient réagi. Les gens semblaient à la fois scandalisés et effrayé par ces données.

Voici quelques exemples de titres qui ont fait la manchette :

Le français perdu encore du terrain

Langue d’usage: de recul en recul, selon la SSJB

Le français poursuit son recul à Montréal

Puis, coup de théâtre, une semaine après, on apprend qu’elles étaient erronées. Statistique Canada avait fait une bourde en classifiant inadéquatement la langue parlée de quelque 61 000 personnes dans les données de recensement. Le recul du français avait été surestimé, mais tout de même confirmé par les données corrigées. On parlerait plutôt d’une diminution de 1%.

Le mal avait déjà été fait, allant jusqu’à raviver les tensions entre anglophones et francophones au Québec.

 «L’erreur est importante parce que non seulement il y a l’erreur, mais il y a aussi les conséquences de l’erreur. Ça donne une paranoïa par rapport à la présence de l’anglais.» Sylvia Martin-Lafarge, directrice générale du Quebec Community Group Network.

Cette situation a surtout mis en lumière l’aspect épineux de la question linguistique à Montréal. Avec les changements démographiques, l’immigration et la précarité de la francophonie en Amérique du Nord, la langue française à Montréal et au Québec fait face à plusieurs défis.

En quoi sont-ils si différents des autres pays francophones ? C’est ce dont je voudrais bien que l’on discute tous à la fin de ce billet.

C’est toute une histoire qui montre qu’une erreur informatique peut créer bien des dommages et susciter d’importantes réflexions…

 

Sources :
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1048404/francais-recul-montreal-portrait-langue-anglais-recensement
http://www.lapresse.ca/actualites/national/201708/11/01-5123785-statistique-canada-une-erreur-a-fait-bondir-lusage-de-langlais-au-quebec.php
https://www.lesoleil.com/actualite/le-recul-du-francais-confirme-mais-surestime-d2a7b3a417615dadbacf3c0f1cb0c58f
http://www.spl.gouv.qc.ca/documentation/rapportssondagesstatistiques/lesdefisdelalangue/

 

 

The following two tabs change content below.

Arielle

Québécoise d'origine malgache, francophile et polyglotte. Bienvenue dans mon blogue qui, je l'espère, vous fera découvrir des paysages d'ici et d'ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *