Michelle Obama

Éducation, passion et compromis : les 3 leçons de Michelle Obama à Montréal

Le 5 février dernier, Michelle Obama était de passage à Montréal pour donner une conférence à la tribune de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Fervente admiratrice des anciens occupants de la Maison-Blanche, je me suis fait un devoir d’y assister afin d’en savoir plus sur la nouvelle vie de l’ancienne première dame des États-Unis.

Plus de 10 000 personnes étaient présentes dans la salle. On sentait une certaine frénésie, beaucoup de curiosité, et comme un sentiment que de la magie allait s’opérer cette soirée-là. Et bien, ce fut le cas ! Il faut dire que Mme Obama a un charisme fou, une élocution remarquable et un sens de l’humour surprenant ! Son public, déjà conquis suite au passage de son mari dans la métropole en juin 2017, était attentif, comme suspendu à chacun des mots qu’elle prononçait. Du moins, ce fut mon cas !

Le format de la présentation, une discussion menée par Sévrine Labelle, présidente-directrice générale de Femmesor, était tout indiqué, permettant à Mme Obama de s’exprimer dans un cadre somme toute décontracté. Entre quelques petites piques subtiles à l’égard de Donald Trump, Mme Obama s’est prononcée sur les cinq sujets suivants :

1) L’éducation

« Prenez l’école au sérieux (…) Tout commence avec l’éducation ». Mme Obama a martelé maintes fois que l’éducation est primordiale.

2) Le racisme

« La question n’est pas de savoir ce qui ne va pas avec la personne en face de nous, mais de savoir ce qui se passe à l’intérieur de nous. »

3) L’égalité des genres

« Le pouvoir existe. Mais est-ce que la volonté est là ? » Selon Mme Obama, les femmes qui possèdent du pouvoir doivent défendre la cause de toutes les autres femmes.

4) La responsabilité sociale

Mme Obama donne trois conseils à toute personne souhaitant être un acteur de changement :

« L’éducation : il faut savoir quelque chose avant de changer quoi que ce soit.

La passion : il faut savoir ce que l’on veut changer et ce que l’on ressent vis-à-vis cela.

Les compromis : il faut être prêt à faire des compromis ».

5) Les femmes et le leadership

« Le défi de plusieurs femmes, et particulièrement celles issues de minorités, se résume à ceci : elles mettent la barre trop bas et elles pensent que leurs voix ne comptent pas. » Mme Obama rappelle qu’il faut valoriser les femmes dès leur plus jeune âge.

Puis, pour conclure la soirée, l’animatrice s’est adonnée à un petit jeu de questions ludiques. On y a appris plusieurs faits cocasses qui n’ont qu’ajouté du charme à la personnalité de Mme Obama :

– Une chose sans laquelle elle ne pourrait pas vivre : les frites.

– Une personne avec qui elle échangerait son cerveau : absolument personne.

– L’endroit qu’elle choisirait avec une machine à remonter dans le temps : « Puisque je suis noire, je n’irai certainement pas en arrière ! » Elle affirme que le temps présent est bien, avec tous les progrès qui ont déjà été faits et qui seront faits dans le futur.

– La dernière chanson qui lui est restée dans la tête : un air de la comédie musicale « The Sound of Music ». Par la même occasion, elle a glissé à la blague que le Canada serait son échappatoire, advenant le cas où elle devrait quitter les États-Unis un jour…

Bref, bien que je n’aie pas appris beaucoup de nouvelles choses durant cet entretien, je suis tout de même repartie avec quelques onces d’espoir de plus dans la tête et le cœur. Non, cette femme de conviction ne se présentera pas aux prochaines élections américaines, la politique n’étant pas sa passion. Avec raison, son ancrage dans la communauté me semble beaucoup plus opportun pour des causes tout aussi nobles comme le philantropisme. Je compte maintenant sur le lancement prochain de son mémoire qui promet bien d’autres citations inspirantes et des anecdotes croustillantes…

The following two tabs change content below.

Arielle

Québécoise d'origine malgache, francophile et polyglotte. Bienvenue dans mon blogue qui, je l'espère, vous fera découvrir des paysages d'ici et d'ailleurs.

2 commentaires sur “Éducation, passion et compromis : les 3 leçons de Michelle Obama à Montréal

  1. Merci Rindra ! Je te le souhaite vraiment 🙂 Je crois qu’elle fera de plus en plus d’apparitions publiques pour promouvoir sa biographie qu’elle publiera cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *